Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 14:13

Cave-248

 

L'argile récupéré me permet de scellé les pierres. Son utilisation est simple et facile à mettre en place et son gros avantage est de permettre une meilleur assises des pierres.

Les pierres déjà scellé avec l'argile les semaines précédentes sont sèches et dur ... comme de la pierre. Même si elles bougent après un coup ou un affaissement, l'argile situé entre les deux pierres à pris la forme de l'espace laissé et permet une bonne stabilité.

 

Cave-220

 

Ci-dessus, la première pierre posée face à celle en place. L'ensemble à été nettoyé et l'on voit bien la nuance de tonalité et d'usure. Le temps fera le reste.

J'ai entièrement nettoyé au Karcher les dalles de Bourgogne ainsi que les pierres de mur et une partie de l'escalier.

 

Cave-223

 

L'opération est inévitable afin de savoir ou l'on va. 

 

Cave-245

 

Ci-dessus, le niveau des dalles arrive au-dessus. Mon départ est la première marche de l'escalier. Partant de ce niveau et en réalisant une pente, le niveau arrivait forcément au dessus de cet appuie de fenêtre. Cette pierre est fendue en deux endroits, par conséquent, j'aurai peu de scrupule à la recouvrir de chaux.

La pente permet l'écoulement d'eau de pluie et ce niveau doit être rehaussé.

 

Je trouve ce "travail" valorisant" et intéressant, car visuellement le but est de réalisé un mur et une allée au plus proche de ce que cela aurait pu être il y a 150 ans !

 

Plus de photos ici

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 11:27

Accessoirement, je réalise depuis cet été des planchers, pour le moins originaux.

 

Un parquet en dalle de bois debout ;

 

Parquet-bois-debout-2 

 

Et un parquet médiéval ;

 

Parquet-medieval-2 

 

Le parquet en bois debout est fabriqué dans du chêne de la région bien sec d'une section 15 x 15cm et d'une épaisseur de 22mm. Chaque dalle est façonnée à la main, bombée et striée puis teintée et cirée ici en chêne moyen. Je peux faire d'autres teintes.

Le parquet médiéval à subit à peu de chose près le même traitement. Les découpes sont faites à façon et les clous sont en véritable fer forgé.

 

C'est en pensant à ce que je pourrais faire dans ma maison que j'ai décidé de commercialiser ces planchers.

Plus d'infos sur www.mixingclub.com

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 10:49

Après avoir creusé cette tranchée, j'ai commencé à poser mes dalles.

 

Cave-173

 

L'ensemble est posé sur un lit de sable, puis calé à peu près de niveau. A peu près car il est difficile avec ce type de pierre plus ou moins plate de les mettre de niveau. C'est avec un ensemble de plusieurs pierres que je peux constater la planéité. Cependant, ce n'est pas non plus le but recherché, je suis juste intéressé par la vue d'ensemble et une légère pente jusqu'à la sortie se trouvant de l'autre côté.

 

Content d'avoir "presque" fini la tranchée, ce travail physique est plaisant et gratifiant. Le mur se monte en parallèle pour des raisons pratiques et évidentes. Ce mur est jointé avec la glaise récupérée dans cette tranchée.

 

Cave-200

 

L'ensemble demande de la réflexion et pour le maniement, les pierres et dalles sont lourdes, donc mieux vaut bien réfléchir avant de les déplacer, et dans la pose des dalles de Bourgogne qui même si elles sont posées de manière aléatoires doivent suivre une logique dans les découpes.

 

Cave-177

 

Je pose deux marches légèrement de biais qui seront rejointe par la suite avec une autre allée partant de la terrasse.

L'une des pierre utilisée est un ancien seuil de fenêtre.

 

Cave-187

Je m'improvise tailleur de pierre sur certaines !

Le sable utilisé pour le lit de sable est celui que j'avais récupéré, mais il faut que j'en garde pour les joints des mur afin de conserver le même aspect. Ensuite pour combler les joints dans un premier temps, je "saupoudre du sable fin en 0,4mm (du sable à enduire) puis j'arrose le tout délicatement pour bien faire rentré le sable dans les interstices. Après ça ne bouge plus et je peux marcher dessus sans risque d'affaissement.

 

Cave-212

Ci-dessus, on voit bien le sable restant qui traduit que les joints sont bien comblés.

 

Voilà pour cette cession bien sympathique, suite au prochain épisode.

Plus de photos sur l'album en cliquant ici.

 

Cave-217

Partager cet article
Repost0
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 11:47

Je continue mon petit bonhomme de chemin sur ma tranchée. Je creuse uniquement le matin et quand le soleil tourne, je vais à l'intérieur et je commence à piquer les joints du pignon.

 

Cave-59

 

J'ai aussi dégagé le volet

 

 

Il aurait été plus rapide de faire ça à la mini pelle, mais comme je récupère la terre, je trie. Là aussi il y a à boire et à manger et tout comme un archéologue, différentes couches apparaissent. La première, au fond, de la terre. Au dessus quelques morceaux de tuiles, probablement celles qui ont servies comme tuiles de rives car quand le toit s'est écroulé, c'était en intérieur. ensuite des grosses pierres et un peu de déchets comme du fer, des tessons (encore une mini décharge !)

Je récupère la glaise (l'argile) afin de l'utiliser pour assembler le mur qui sera ensuite jointer à la chaux.

 

 

Je vais faire un dallage de pierre. J'ai récupéré celles proches du tas de bois mais ce ne sera pas suffisant, je vais donc me servir dans la cave (j'ai d'ailleurs un but très précis sur cette avec mais je reviendrais dessus (beaucoup) plus tard, surprise !). Sur celles du tas de bois et celles se trouvant à l'intérieur, je pense pouvoir trouver mon bonheur. Je vais bien m'amuser... Un véritable puzzle à taille humaine.

 

Cave-61

 

Le principe est de creuser à bonne profondeur, de niveler le sol, de verser du sable puis de positionner les dalles en les calant tout en préservant une pente. Le mur vient ensuite afin d'éviter toute découpe. Il va être assemblé à l'argile puis jointer à la chaux, je pense faire de même avec les dalles.

3 marches sont nécessaires. Je vais utiliser malheureusement un appui de fenêtre faute de marches en nombre.

 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 11:29

Que le temps passe ! Même si je n'ai rien publié depuis, je continue à bricoler.

 

Ce n'est pas une nouvelle mais les temps sont dur. Je suis à mon compte et même si j'ai enfin un débouché en perspective ça n'avance pas beaucoup. Enfin on ne va pas se plaindre, j'habite à Paris, je suis propriétaire, on casque une école Montessori et on va au resto et en voyage, on ne peux pas dire que je suis à plaindre mais j'aimerai que cela avance un peu plus.

Après 3 prévisionnels, je tiens enfin une source de revenue supplémentaire qui va nous permettre prochainement de faire cette toiture et passer à autre chose, mais j'en reparlerai plus tard...

 

Après ce bref moment de déprime :) , voici les nouvelles ; comme à mon habitude, je profite de l'hiver pour faire du nettoyage dans le jardin. Toujours des broussailles, histoire d'avoir un peu plus à tondre (!), Le petit muret qui aujourd'hui est complètement dégagé, je peux donc à présent tondre dans la longueur sans être obligé de le longer de chaque côté, quel plaisir, la cabane d'Evan bientôt finie, un radiateur, des tuyaux et une chaudière de morte, le puits démarré et la cave qui avance.

 

Je vais donc développer ce qui m'intéresse ; la cave.

 

Cave-49

 

Joli non ? J'ai tout d'abord commencé par le mur côté Tilleul (celui qui se voit le moins dès fois que je rate qq chose), puis le pignon. Il a fallu bien sur piquer intégralement les murs pour les déjointer et bien creuser car il à été recouvert d'une sorte de mâchefer (du goudron, une vraie saloperie) qui empêche le mur de respirer et le désagrège car il retient l'humidité qui sans toit n'arrange rien. Après qq journées de piquage, j'ai nettoyé au Karcher les pierres puis arroser jusqu'à refoulement les joints pour la préparation du lendemain.

J'utilise de la chaux teintée jaune clair Parisdeco de St Astier avec du sable à enduire en 0.2 ainsi que 10% de sable de récupération que j'avais tamisé il y a un moment. Ce sable grossier va me permettre de réaliser un enduit à l'ancienne comme la photo ci-dessus. Cette enduit est dit à "pierre vue"

Le lendemain, arrosage du mur et c'est parti. Il faut une bétonnière (indispensable) une taloche et une langue de chat. Le cout pour un mur est de moins de 100 euros (chaux et sable), ce qui reste tout à fait raisonnable pour refaire une barraque.

 

Une journée est nécessaire pour remplir les joints. Plus de photos sur l'album

 

Cave-43

 

Après avoir surfé sur le net pour voir ce que font les autres et comment, j'ai choisi un mur à pierre vue avec une effet brossé et lavé, c'est du plus bel effet et donne véritablement le sentiment d'un mur ancien.

 

Cave-57

 

Ci-dessus le mur (presque) fini. En bas à droite il m'a manqué de la chaux pour le finir.

Sur ce mur, j'ai une contrainte. Avec le temps, la terre s'est amassé en bordure de mur et a en parti recouvert l'escalier. La terre arrive à 40cm au dessus de la première marche d'escalier et de l'appuie de fenêtre. La solution que j'ai trouvée est de creuser sur plus d'un mètre de large et de réaliser un petit muret identique à celui de l'escalier, rien que ça !

Le but étant de rattraper le niveau et de faire en sorte que l'écoulement de l'eau de pluie aille du coté gauche et non dans l'escalier ou bien sur la fenêtre.

Suite au prochain épisode.

 

J'ai commencé aussi le puits. Un week-end ou mes parents étaient présents, ils ont eu envie de bricoler un peu sur qq chose de simple et de rapide.

J'ai creusé autour pour récupérer le niveau et travailler aisément et commencé à remonter les pierres taillées une à une. C'est une opération délicate car l'assemblage est forcément aléatoire. Je reviendrai dessus plus tard.

 

08-puits

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 11:07

Nous sommes restés à la campagne toute une semaine et ça fait du bien. Quelques bricoles ont été faites, comme de l'entretien au jardin ainsi que des meubles pour la boutique et moi-même. Mais surtout, on en a profiter pour se reposer.

 

Evan à été faire du Poney dans le coin, ça lui a bien plus.

 

  11 Evan

 

J'ai surtout fait en sorte de faire du pognon, car nous continuons à mettre de côté pour la toiture de la grange qui bien sur n'était pas prévue. Ce qui fait que je suis bloqué pour le reste, et notamment la cuisine que j'ai mis entre parenthèse pour le moment.

J'ai pleins de conneries qui vont atterrir en brocante vide grenier, et d'autres sur ebay, le bon coin, bref, j'arrose un max !

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 15:36

Et le fil vert ...

 

Je n'avais pas écrit depuis mai, comme le temps passe. Ces derniers mois, il m'a fallu déménager mon ancien atelier et l'intégrer dans notre maison de campagne, horrible ! J'ai ramené l'équivalent de 70 m3 qu'il a fallu ranger, trier, certaines choses à jeter, sans compter que j'ai deux véhicules de collection maintenant dans mes boxes.

Ces derniers mois, j'ai aussi pas mal travailler grâce à ma boutique, ce n'est pas la crise pour tout le monde ! Je ne vais pas m'en plaindre bien au contraire.

Tout ça pour dire que mis à part du rangement et du nettoyage, je n'ai pas fait grand chose. Un peu de nettoyage dans les broussailles, quelques branches d'arbres que j'ai scié (elles étaient mortes), le muret bas de séparation entre les deux terrains que j'ai commencé à enlever (commencé, car mon marteau-burineur à rendu l'âme. Acheté 50 euros sur ebay c'est normal) et puis le démarrage d'une cabane dans les arbres pour Evan.

En plus, nous n'avons pas été beaucoup présent cet été pour diverses raisons, notamment professionnelles.

 

Passé ce petit coup de déprime  , je vais pouvoir à présent reprendre un rythme sur mes activités, car ça n'avance pas beaucoup.

 

Dans un premier temps, et afin de repartir sur de bonnes bases, je termine ce rangement qui n'en fini pas. J'ai assemblé 3 armoires supplémentaires afin de ranger tout cela, bien obliger car ce sont des bouquins et des documents persos, ainsi que du textile ancien que je garde précieusement pour le moment. Puis je me suis réorganisé. Comme j'ai récupéré du mobilier, ainsi que de l'outillage et mon établi d'atelier, je vais pouvoir me faire mon petit atelier dans le boxe (j'y travaille déjà mais de manière anarchique), j'ai à l'étage installer une quinzaine d'étagère pour entreposer mon stock de boutique. Toujours à l'étage se trouve le petit mobilier, comme les chaises et tables bistrot restaurées.

En bas la cuisine qui était invivable du aux cartons que j avais entreposé à été entièrement débarrassée et nettoyée, idem pour le reste des pièces.Non vraiment c'était un peu l'enfer ces derniers temps. Il me reste une pièce à faire, car j'ai déménagé le textile de la boutique dans notre chambre, dans une des armoires. Cette pièce (la chambre rose) sera destiné à Evan pour ses jouets afin de canalisé un peu ses débordements !

Voilà dans les grandes lignes. Les trois boxes sont blindés, ainsi qu'une partie de la grange ! Le premier boxe est l'atelier, le second les deux bagnoles et le troisième (j'ai emmené à la déchetterie ce qui restait à jeter) ce sont des meubles et articles diverses qui vont atterrir sur ebay ne pouvant pas tout garder.

Et dans la grange j'ai séparé le bois du fer, les meubles des bercelonnettes en vue de les refaire au fur et à mesure pour la boutique. En ce moment je suis sur d'autres tables bistrot car ça marche pas mal en ce moment.

 

Ci-dessous le résultat de l'enlèvement du muret

 

29 jardin

 

Afin de récupérer le dénivelé et le petit fossé laissé par l'enlèvement des pierres (que j'ai récupéré) et du ciment (que j'ai jeté !) les tontes successives et le tas de cendre que j'avais devant la maison, là ou je fais brûlé les ronces et autres indésirables, ont été bien pratiques pour combler cette tranchée. La nature reprendra le dessus, je pense au printemps prochain, et on ne verra plus la différence.

Partager cet article
Repost0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 10:39

Mme Touloupe, qui est la voisine de ma grand-mère depuis 40 ans (si je me permets de parler d'elle, c'est que le rapprochement risque d'être difficile), l'emmerde... depuis 40 ans ! C'est du genre à déposer les poubelles sous la fenêtre de ma grand-mère, ou bien déverser les mauvaises herbes coupées dans son jardin, etc, etc... Un véritable cauchemar, mais ma grand-mère qui a 92 ans (et qui continue à bêcher son jardin) prends ça avec une certaine ironie depuis.

On en rigole toujours lors des repas de famille.

Et bien notre voisine, c'est Mme Touloupe !

  Barriere-voisine-1

 

Barriere-voisine-2

 

Admirer un peu cette superbe barrière empêchant dorénavant tout passage. Il faut savoir, que c'est malheureusement son terrain, un petit triangle qui ne lui est d'aucune utilité jusqu'au milieu de nos deux fenêtres du cellier. Il est clair que c'est pour nous faire chiez ! Depuis un an, elle me dit qu'elle va clôturer l'ensemble de son jardin, et comme par hasard, le seul morceau fait, c'est celui-ci. Sa raison invoqué, c'est que la barrière actuelle (qui est très moche du reste) défigure son jardin et sa vue. Quand on voit l'état de son jardin loin d'être entretenue, avec ses outils qui pourrissent à l'extérieur, ainsi qu'une ancienne caravane, une vieille balançoire et des tables cassées, on peut se demander lequel des deux est le plus disgracieux.

Ceci étant, je lui avais fait la proposition suivante ; un échange de terrain, afin qu'elle puisse circuler autour de sa maison, et que nous, puissions récupérer ce petit bout. Sa réponse fut sans équivoque, catégorique et unilatérale. Elle ne laissa aucune place à la négociation, invoquant que ce terrain qu'elle avait acheter avec son mari, c'était "sentimental" !!

Donc voilà, nous nous sommes fait une amie. Heureusement, l'ensemble de nos voisins sont tout à fait charmant.

Ça m'emmerde terriblement, car pour passer un engin, ce sera nettement plus difficile, même si j'ai un droit de passage.

J'avais prévu, avec mon amie, de planter une haie, je crois que l'on va accélérer les choses. Pour commencer, je vais me rendre cette semaine chez casto pour acheter un rouleau d'osier occultant afin de cacher la vue (car on à vue sur sa véranda en plastique quand elle mange ou fait des réussites ! Ensuite, on ira à la jardinerie du coin (là où l'on a acheter nos arbres), pour trouver une haie digne de ce nom, c'est à dire qui pousse rapidement, car mes petits morceaux d'Ornicéra, je ne suis pas prêt de les voir pousser.

Je trouve navrant d'en arriver là mais j'ai maintenant qu'une hâte c'est de voir pousser la haie ainsi que les arbres et arbustes.

 

Bref, les nouvelles maintenant ! Les graines du potager commencent à pousser, nous avons donc, les salades, les courges et courgettes, les oignons et les radis qui ont germés. Et on a aménagé un petit par-terre pour Evan, acheté quelques outils de jardin à sa hauteur, et commencer à lui mettre quelques graines et pdt. Il a bêché, un peu, le jeu ayant vite repris le dessus! Ce n'est pas très grave, il reviendra dessus quand il le voudra, je ne vais sûrement pas le forcer. J'ai aussi exécuté l'opération "coquille d'oeuf" ! Depuis plusieurs mois, dès que je fais une omelette ou autre, je récupère les coquilles que je rince et laisse séchées, pour ensuite les émiettées. C'est parait t-il une parade contre les limaces (dixit ma grand-mère). J'ai donc saupoudré le périmètre du potager de morceaux de coquilles d'oeuf. Le principe, si j'ai bien saisie, est que la limace, quand elle se traîne sur le morceau de coquille, la coquille reste collée, et la limace n'aime pas ça, donc elle fait demi-tour. Il y a aussi d'autres astuces comme la cendre (mais dès qu'il y a de la pluie, c'est mort), ou bien les aiguilles de conifère. Je reviendrai dessus, dès que j'aurai connaissance du résultat (si rien ne pousse, c'est qu'il y a un souci !)

Les arbres fruitiers que nous avons planté aussi, commencent à bien prendre. Je les arrosent tout de même une fois par semaine, car il ne pleut pas beaucoup ces temps ci et la terre est craquelée. J'ai d'ailleurs investi dans un balancier pour arroser le potager, c'est quand même nettement mieux que de rester une heure avec le pommeau ! Au moins, quand je prends l'apéro sur la terrasse, je vois mon jardin s'arroser tout seul !

J'avais contacté une scierie du coin, et par chance, je suis tomber sur le bon numéro. Je lui avais communiqué mon souhait par rapport à la charpente de la grange, et les prix se situe en dessous de Point P (pour la référence).

J'adore ce genre de personnage, j'avais fais un copier coller de ce même devis avec le bois traité, et sa réponse (au tel) de sa voie grave, me dit ; NON, moi je ne fais pas du bois traité, j'utilise du Douglas. Et c'est vrai que le bois est naturellement odorant et fait fuir les insectes. Après une longue conversation, il est certain que je passerai par lui, pour son engagement, son sérieux, sa compétitivité, et le fait qu'il va privilégié les arbres du coin, et non ceux d'importation. C'est mon poto ! En plus j'ai halluciné sur le prix d'une poutre en chêne (rappelez vous, il me faut 4 poutres en 5ml sur 18 x 18cm). Et bien le mètre linéaire d'une telle poutre est de 15 euros ttc ! Je n'y croyait pas, quand je vois certaines annonces sur le net, c'est bien en dessous de ce qui est habituellement proposé. J'ai même eu peur de m'être fait avoir avec ma poutre faîtière de la cave, mais après réflexion, j'ai tout de même acheter une poutre en 11 mètres à 200 euros pour volontairement récupérer la partie du milieu la plus droite et la plus saine. D'autant que celle-ci, sera apparente, l'isolation se faisant sur le plancher, alors que la grange sera isolée dans les sous-pentes (j'essaie de me rassuré !)

Partager cet article
Repost0
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 11:05

Nous avions pris quelques jours, n'ayant pas de vacances en avril. La semaine à débutée avec un peu de pluie, y compris ce mercredi, mais globalement du beau temps, frais le matin, mais ensoleillé.

Aujourd'hui lundi, je suis content de reprendre le boulot ! Je suis nase. Cette semaine, j'ai pu terminer le débroussaillage de la seconde partie du jardin, planter des arbres fruitier, découvert mon puit ( trop d'la balle !), planter la majeur partie de mes graines au potager, et accessoirement terminer mon établi et monter la poutre faîtière sur la cave.

 

Cave-30

 

Je vais commencer par là ; la poutre faîtière. Je suis vraiment content, car elle est à présent à cheval sur les deux pignons. Ce n'étais pas une mince affaire, mais quand il y a les outils adéquat, ça va tout seul. J'ai fais appel à un voisin agriculteur qui possède un Manitou avec flèche télescopique.

Nous l'avons d'abord sorti de l'allée, en équilibre sur le godet, puis emmené jusqu'au jardin, ou là nous l'avons repositionné dans le bon sens, et centré par rapport au bâtiment.

 

Cave-26

 

J'avais au préalable centré l'axe à la craie sur le bâtiment.

 

  Cave-27

 

Ça été comme sur des roulettes. Comme le terrain étais humide, j'ai d'horribles ornières, mais ce n'est pas grave, quelques pluie, et on y verra plus rien.

 

Cave-33

 

L'opération à durée 30 min.

Aujourd'hui, elle est calée avec quelques morceaux de pierres plates pour qu'elle ne bouge plus. Reste plus qu'à la coupée au ras des pignons et ... faire le reste, mais pour moi, la monter sur les pignons était le plus dur.

 

Le terrain en friche est à présent à plat, j'ai même passé la tondeuse (position haute).

 

19-jardin

 

J'ai investi dans une débrousailleuse Sthil, et ça dépote ! J'ai pris la plus petite (160 euros chez Casto). J'ai un peu galèré avec le fil qui se coupait tous le temps, mais mis à part ce terrain, par la suite je n'aurai que de la déco à faire avec et ce modèle est largement suffisant. 2 jours ont été nécessaire pour tout couper et deux autres en cumul pour tout ramasser et emmener à la déchetterie (j'ai rempli deux camions).

 

20-jardin

 

Je me suis fais aider par un gars du coin car je voulais terminer avant dimanche pour planter. Le terrain était chaotique avec une multitude de monticule qui ne sont autre que des fourmilières. Impressionnant, certaines faisaient 80cm de hauteur pour un diamètre de 50.

 

21-jardin

 

Pendant que je débroussaillais, lui ratissait l'herbe coupée pour l'emmener en brouette près du camion et mettait à plat les mottes. J'ai fais couper aussi trois arbres mort et pu récupéré un peu plus d'un stair de bois.

Le reste à atterri sur le feu de bois.

 

24-jardin

 

Pressé de voir l'état du puit, j'en ai profité pour dégager le tour, enlevé deux souches mortes, des arbustes qui poussait et retiré la terre qui à ensevelit une partie du puit et des pierres tombées.

 

01-puits

 

Et oh surprise, croyant que j'étais en train de dégager une grosse pierre de puit, il s'est avéré que c'était la margelle. Je suis fou de joie, car j'étais prêt à en acheter une (ça coûte bonbon !)

 

02-puits

 

Ni une, ni deux, j'ai sorti le karcher, et nettoyé les pierres une à une pour les étaler sur des palettes, en vue de le remonter très prochainement. Restera la margelle qu'on a sorti de terre pour le moment. C'est tout à fait étrange, car le trou est excentré, je vais me renseigné la dessus. En tout cas il est en eau et profond.

 

04-puits

 

Je l'ai jaugé à 8 mètres pour 6,5 mètres d'eau, c'est pas mal. Je pense d'ailleur investir dans une petite pompe immergé pour arroser le jardin. Je vais faire un système provisoire avec programmateur.

Vraiment, c'est une excellente nouvelle ce puit, car j'étais loin de m'y attendre. En même temps, c'est tout à fait étrange d'avoir ce puit effondré et la margelle au moins à 1,5m du puit. Vu le poids, j'ai du mal à croire qu'elle aie roulée jusque là, ceci dit c'est le sens de la pente, mystère.

Nous avons fait quelques plantations et notamment des arbres fruitiers.

 

23-jardin

 

J'en ai mis 6 ; 2 cerisiers, un pécher, un poirier, et ________ . La saison est déjà bien avancée, mais le froid est encore bien présent, ils devraient reprendre correctement. Ça ne m'a pas coûté trop cher, en tout 70 euros pour des arbres de 2 mètres (qui en plus ont été taillés).

Il n'y a plus qu'a être patient et attendre quelques années avant de voir un fruit !

Et comme le terrain était à plat, j'ai loué une motobineuse pour au moins retourner un peu la terre et enlever les quelques mottes d'herbes. Le potager cette année ne sera pas très beau à l'oeil, mais c'est promis je ferai mieux l'année prochaine !

Nous avons planté des tomates, des oignons, des radis, de la salade, des courgettes, des fleurs (pour la pollinisation) et des pommes de terre. Je n'ai pas mesuré, mais la surface doit être de 700 m2.

 

Voilà donc une semaine rondement menée et qui m'a permis d'avancer. J'ai maintenant une belle poutre (!), un potager, un verger digne de ce nom et un superbe puit.

Partager cet article
Repost0
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 14:57
Tout d'abord, le virement tant attendue de l'assurance. Ce n'est pas énorme, mais je devrai pouvoir composer Et la seconde bonne nouvelle est la venue d'un charpentier, un vrai.
02-toiture
Loin de l'entreprise que j'avais dûe trouvé dans l'urgence pour bâcher, cette personne est comme je les aime. C'est son métier, il est arrangeant et surtout à une très bonne connaissance de la charpente.
J'ai appris par exemple que la grange date du milieu du 18ème siècle, on peut considérer que les autres bâtiments  qui ont été réalisé avant et notamment le premier (la cuisine) datent du début 18ème. Ensuite, le toit était prévue à la base pour une couverture d'ardoise ! La tuile ! Et c'est tout à fait logique pour deux raisons majeures ; l'inclinaison du toit qui est importante et le manque de pannes intermédiaire pour soutenir le poids des tuiles en terre cuite. C'est justement la configuration de cette charpente montée avant les murs (!) qui à pousser vers l'extérieur les deux murs (ils sont légèrement ventrues). Personnellement, je ne me suis jamais inquiété de cela, je trouve ça même joli, je vais devoir par contre faire un renfort sur le mur près de la poutre sablière en béton armé sur toute la longueur (et oui du ciment). Mais là je n'ai pas le choix, car il faut impérativement stabiliser le mur qui à chié (expression du charpentier !). Ensuite, je vais multiplier les pannes intermédiaires. Il me faut en tout 4 pannes. Trois de rajout et une à changer. Elles mesurent 5 mètres de longueur pour une section de 18 x 18cm. Contrairement au précédent devis avec ses pannes en sapin, une seule est à changer et non deux.
Je suis soulager d'avoir trouver cette personne qui m'a été conseiller en envoyer par un voisin. Je fournis le matériel, et lui ses bras et sa tête. Le travail d'après lui dure une semaine pour monter les pannes, faire le ciment et poser les chevrons, à la seule condition que le toit soit débarrassé des chevrons et des tuiles restantes.
Je suis confronté à un souci majeure : un échafaudage. Sans lui, je me vois mal commencé le moindre démontage vu la hauteur, mais je recherche actuellement une solution au moindre coût.
 J'ai aujourd'hui les dimensions du toit de la grange. Il mesure 14 mètres de longueur pour une hauteur de pente de 6,70 mètres, donc presque 100m2 de toiture pour un côté, ça fait tout de suite beaucoup de tuiles !

Dès confirmation des sous sur le compte, je me suis mis en recherche de ses fameuses poutres, j'en ai trouver sur Nevers à 500 euros les 4. J'attends d'autres réponses.
J'ai établi aussi deux devis pour le matériel ; En vrac, j'ai ;

- 245 mètres linéaire de chevrons en 7 mètres de longueur, section 60 x 80mm
- 100 mètres carré de voliges en 4 mètres de longueur pour une section de 18 x 200mm
- 22 hectomètres de liteaux en 5 mètres de longueur, section 27 x 48mm et
- 2,5 hectomètres de liteaux (pour mon contre lattage) en 5 mètres de longueur, section 14 x 38mm

A cela se rajoute le pare-pluie, les clous, du ciment ,de la ferraille et les tuiles plates. Des chèques en perspective !

Concernant les tuiles plates, le charpentier m'a indiqué une chose importante sur la pose en rive (nous sommes restés 3 heures à discuter ). Traditionnellement, les tuiles de rive sont scellées avec un mélange de ciment et de chaux, pour former un petit rebord. Cette solution est désastreuse et je le constate chez moi et ailleurs. Le souci est que le chevron qui longe la rive ne respire pas, et au bout de quelques années, des fissures apparaissent toujours sur ce petit rebord. L'eau s'infiltre ,ne s'évacue pas et fait pourrir le chevron. La solution qu'il m'a proposé est simple et assez jolie (je dis assez joli car j'aime beaucoup ce petit rebord). J'avais déjà vu un entrepreneur du coin le faire et trouvait ça déjà pas mal. Il s'agit tout simplement sur l'épaisseur du mur de scellé les tuiles à vue sans recouvrement. Les tuiles sont  donc visibles sur le côté. Cet énorme avantage apporte la respiration nécessaire au chevron qui peut prendre l'eau. Sur Lurcy Le Bourg, j'ai vu deux maisons qui sont ainsi refaite, et c'est pas mal du tout, donc adjuger !

Je n'ai plus qu'a coordonner tout ceci en attendant des nouvelles du charpentier qui n'a pas des masses de temps. J'espère que ça se fera cette année.

Mis à part ça, j'ai eu un temps de merde le week-end dernier. Enfin, j'adore la pluie à la campagne, mais j'avais prévu d'attaquer le verger et le potager à la débrousailleuse, j'ai du faire 50 m2 ! Bon, ça m'a permis de terminer un meuble sur lequel je bossais, un vieil établi que je passe en billot.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : A La Campagne
  • : Blog sur la restauration de notre maison de campagne en matériaux naturels et de récupération, et démarche environnementale.
  • Contact

Fond sonore

Recherche

Ma boutique de déco

Petites annonces

J'achète :

Tuiles faîtières

Je recherche des tuiles faîtières


Il s'agit de tuiles en terre cuite en provenance de la région. Merci de me faire vos propositions sur seblibb@free.fr ou bien au 06 12 51 91 36

Pannes en chêne

Je cherche quatre pannes anciennes en chêne de 5m de longueur et de 18 x 18cm de section. Si possible dans la région.

Je vends :

J'ai deux corbeaux de cheminée en pierre calcaire. Ils sont nettoyés



Ainsi que des pierre taillées de parement, portes et fenêtre